Publications

 

Livres

Louise Vigneault (dir.), Créativité autochtones en Kébeg, ouvrage collectif, PUM (soumis)

Louise Vigneault et Gilles Lapointe (dir.), François-Marc Gagnon et l’histoire de l’art au Québec, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, Coll. « Art+ », 2021, 215 pages.

Louise Vigneault, Zacharie Vincent: une autohistoire artistique, Wendake, Éditions Hannenorak, 2016, 274 pages.

Louise Vigneault, Espace artistique et modèle pionnier. Tom Thomson et Jean-Paul Riopelle. Montréal, Éditions Hurtubise, 2011, 487 p.

  • Prix du Canada 2012 en sciences humaines, Fédération canadienne des sciences humaines, Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.
  • Prix Victor-Barbeau (essai) de l’Académie des lettres du Québec, 2012.

Louise Vigneault, Identité et modernité dans l’art au Québec. Borduas, Sullivan, Riopelle, Montréal, Hurtubise HMH, coll. « Les Cahiers du Québec », 2002, 406 p.

  • Finaliste, Prix France-Québec 2003.
  • Finaliste, prix Raymond-Klibansky (Prix du Canada 2002-2003), Fédération canadienne des sciences humaines, Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Chapitres de livre

« When History Intersects with Spaces of Indigenous Self-Representation: On the Trail of the Artists Zacharie Vincent and Pierre Sioui », Micheal Frank et Nicholas Chare, History and Art History: Looking Past Disciplines, (traduction par Nicholas Chare de l’article de l’ERHAQ « Enquêtes de recherche et espaces de rencontres. Mouvement de disparition/résurgence chez les artistes hurons-wendat Zacharie Vincent et Pierre Sioui »), Routledge, 2020, p. 200-212.

« Humaniser la ville et faire rayonner Montréal par le métro. À rebours et en transit » et « Faire place à la culture visuelle à l’épreuve du rayonnement. L’expérience de la Place des arts », dans Denis Saint-Jacques, Marie-José Desrivières (dir.), Une modernité exportable. La « découverte » de la culture québécoise, Nota bene (à paraître).

« Regard de l’éclaireur de pistes sur les espaces de rencontre : représenter l’altérité », François-Marc Gagnon et l’histoire de l’art au Québec, co-direction de l’ouvrage, avec Gilles Lapointe, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, Coll. « Art+ », p. 71-82.

« Peinture et photographie chez Zacharie Vincent : l’autoreprésentation stratégique et efficace d’un Huron-Wendat du XIXe siècle », dans Errances photographiques, sous la direction de Suzanne Paquet, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, 2014, p. 25-50.

« Pioneiro », dans Dicionário de Figuras e Mitos Literários das Américas, sous la direction de Zilà Bernd, Porto Alegre, Tomo Editorial, Editora da Universidade, 2007, p. 519-524.

« Le pionnier: acteur de la frontière », dans Mythes et sociétés des Amériques, sous la direction de Bernard Andrès et Gérard Bouchard, Montréal, Québec/Amérique, 2007, p. 275-311.

« Espace et identité dans les arts visuels au Québec. De la métaphore de l’enfermement à l’échappée de la mémoire individuelle », dans Des cultures en contact. Visions de l’Amérique du Nord francophone, sous la direction de Jean Morency et al., Québec, Nota bene, 2005, p. 313-328.

« Défis et dilemmes de la modernité artistique au Québec : le cas de Jean Paul Lemieux », dans Le Québec aujourd’hui : identité, société, culture, sous la direction de Marie-Christine Weidmann Koop, Sainte-Foy, Les Presses de l’université Laval, 2003, p. 159-179.

Publications en ligne 

« Enquêtes de recherche et espaces de rencontres. Mouvement de disparition/résurgence chez les artistes hurons-wendat Zacharie Vincent et Pierre Sioui », Le Carnet de l’ERHAQ, UQAM, no 3 , printemps 2019, p. 98-114.

« Catégoriser, étudier et exposer l’art autochtone du Québec: réflexion sur le cas de Zacharie Vincent et de ses héritiers », Le Carnet de l’ERHAQ, UQAM, no 1, automne 2017, p. 16-23.

Zacharie Vincent. Sa vie et son oeuvre. Toronto, Art Canada Institute / Institut de l’art canadien, 2014, livre d’art en ligne.

« L’exploitation du cyberespace chez les artistes contemporains autochtones : levier de parole et d’occupation du territoire », dans Mémoire(s), identité(s), marginalité(s) dans le monde occidental contemporain, no 15, 2015, Actes du Colloque « Amérindianités et savoirs », Poitiers (France), 18-21 mars 2014.

Ouvrages de référence

Biographie de l’artiste Zacharie Vincent (1815-1886) pour le Canadian Encyclopedia

Catalogue d’expo

« Entre l’ancrage et l’envol: les espaces de Borduas », La révolution Borduas. Espaces et liberté, Baie-Saint-Paul, Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, 2018, p. 33-51.

« Portraying Indigenous Peoples in the Nineteen Century Art: Conciliatory, Resistant, Immuable », dans Ian M. Thom et al., Embracing Canada. Landscapes from Krieghoff to the Group of Seven, London UK, Vancouver, Black dog Publishing, Vancouver Art Gallery, 2015, p. 16-22.

« Drive End. Arrêts sur images d’une fin de parcours », Martin Beauregard. Drive End, Alma, Centre d’artistes Sagamie, 2011, p. 23-26.

Articles dans les revues scientifiques et professionnelles

« Repenser le temps et l’espace, du wampum au selfie » RACAR, vol. 42, no 2, 2017, p. 87-99.

« Zacharie Vincent et ses héritiers », Inter, Art Actuel, no 122, jan. 2016, p. 35-37.

Éditrice invitée, dossier polémique « Art autochtone : langue, oralité, communication« , RACAR, vol. 41, no 1, 2016, p. 22-46.

« Les autoreprésentations de l’artiste huron-wendat Zacharie Vincent (1815-1886) : icônes d’une gloire politique et spirituelle », Louise Vigneault et Isabelle Masse, The Journal of Canadian Art History/Annales d’histoire de l’art canadien, vol. 32, no 2, 2011, p. 41-70.

« Peinture et territoire en dialogue. Regard de Borduas sur l’Amérique », Revue MENS – Revue d’histoire intellectuelle et culturelle, vol. X, no 1, automne 2009, p. 52-93.

« Zacharie Vincent : dernier huron et premier artiste autochtone de tradition occidentale ? », MENS, Revue d’histoire intellectuelle de l’Amérique française, vol. VI, no 2, printemps 2006, p. 239-261.

Articles de journaux

« De la commémoration à la mémoire ravivée pour les victimes de Polytechnique », Le Devoir, 6 décembre 2017. 

« Héros demandés », La Presse, 12 déc. 2004, p. A-13.

« Dans des traces immenses », L’Autre Forum, vol. 9, no 1, sept. 2004, p. 8.

« La figure du trappeur supérieur », Le Devoir, 16 et 17 mars 2002, p. C-8.

Actes de congrès

« Résurgence du sujet autochtone dans les arts visuels au Québec : effet miroir et présence du refoulé », actes du colloque Image de l’Amérindien au Canada francophone : littérature et médias, Särrebruck (Allemagne), 30 juin -1er juil. 2005, Tangence, no 85, automne 2007, p. 69-82.

« La modernité artistique en Amérique du Nord : entre l’espace réel et l’espace imaginé », publication en ligne (http://www.poexil.umontreal.ca), site web du groupe de recherche POEXIL (sous la dir. d’Alexis Nouss), Université de Montréal.

« Présence des mythes de l’américanité dans la peinture moderne nord-américaine », dans Amaryll Chanady, Georges Handley, Patrick Imbert (dir.), Americas’ Worlds and the Worlds Americas/ Les mondes des Amériques et les Amériques du monde, Ottawa, Université d’Ottawa/Lagas, 2006, p. 105-114.

« Le Groupe des Sept et après. Quelques révisions de la perception unificatrice du territoire dans le champ artistique canadien », actes du colloque de l’Association française d’études canadiennes « Le Canada : Autrement », Études canadiennes / Canadian Studies, Revue interdisciplinaire des études canadiennes en France, no 54, 2003, Strasbourg, p. 83-91.

Critiques et comptes rendus

Compte rendu de Jean-Philippe Warren, L’art vivant. Autour de Borduas, Montréal, Boréal, 2011, dans Journal of Canadian Art History/Annales d’histoire de l’art canadien, vol. 34, no 1, 2013, p. 187-190.

Compte rendu de Jacques Keable, Les folles vies de La Joute de Riopelle, Lux, 2009, Recherches sociographiques, vol. LII, no 1, 2011, p. 156-157. 

Compte rendu de David Karel, Edmond-Joseph Massicotte, illustrateur (Sainte-Foy, Musée National des beaux-arts du Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2005), Recherches sociographiques, vol. 48, n°1, jan-avril 2007, p. 220-222.

Compte rendu de David Karel, Peinture et société au Québec 1603-1948 (Les Éditions du IQRC, Les Presses de l’Université Laval en collaboration avec le Musée National des beaux-arts du Québec, 2005), MENS, Revue d’histoire intellectuelle de l’Amérique française, vol. VII, no 1, automne 2006, p. 157-161.

Louise Vigneault, Professeure titulaire

Département d’histoire de l’art
C-2122, Pavillon Lionel-Groulx
Tél. : 343-6111, poste 3080

louise.vigneault@umontreal.ca